Le journal

Ça urge!

Climat, inflation, l’argent des riches… il y a une « urgence de l’insurrection citoyenne » annonce l’édito de Catherine Destom-Bottin et Daniel Rome.

Alors, en cette rentrée, Cerises insiste sur deux sujets traités en début d’été :

– En juin, sous le titre « Place aux jeunes », sept d’entre eux s’exprimaient par écrit, évoquant à maintes reprises leur communisme. Nous avons poursuivi ensemble le débat, début juillet. Cela débouche sur la perspective d’un « communisme à usage immédiat » qui fait l’objet de notre dossier. Déconnecté de l’actualité? Au contraire! Les incendies, l’enlisement du conflit en Ukraine, l’inflation… et, en même temps, il nous montre l’urgence d’en sortir.Très bientôt nous vous livrerons quelques extraits vidéo des échanges.

– En juillet, nous nous demandions s’il fallait « sauver le Tour de France », grande préoccupation populaire. Depuis, s’est déroulé le Tour de France féminin. Alexandra Pichardie, quelque peu amère, en vient à traiter de « l’importance de rester belle, même dans la boue« .

À l’international, entre Ukraine, Russie, Syrie, Irak, et tout le Moyen-Orient, et compte tenu de la défaillance d’autres hommes d’État, Recep Tayyip Erdogan est devenu incontournable. Patrick Vassallo, analyse cette réalité qui nous préoccupe.

Non contents d’écrire l’édito de ce mois, Catherine et Daniel saluent l’audace du Festival de musique ancienne de Saint-Savin, petit village du côté de Lourdes. C’est l’objet de la page Culture de septembre. Cet été, Bénédicte Goussault, elle, était allée tout au bout de la Bretagne pour admirer l’exposition consacrée à Ernest Pignon-Ernest.

C’est en dehors du PDF joint, après l’espoir, vif parmi nous l’an dernier, d’un Chili démocratique, tout semble à recommencer. Boric, comme naguère Tsipras ou Iglesias apparait impuissant à répondre à cet espoir. Les mouvements sociaux sont-ils condamnés à se dissoudre dans le processus institutionnel? Christian Mahieux s’interroge. Nous interroge.

Enfin, Mönchengladbach 2022. C’est dans cette ville de Rhénanie du Nord, chère aux amateurs de foot que, cet été, se tenait l’université des mouvements sociaux. Un premier bilan de Vincent Drezet.

Bonne lecture à tous

L’équipe de rédaction


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


CAPTCHA Image
Reload Image