Horizons d'émancipation

Dialoguons, suite

De nombreux textes à caractère unitaire cherchent à animer une démarche politique et des propositions de mesures qui permettraient de « sortir de la crise actuelle », voire de dépasser le capitalisme. La plupart propose des mesures qu’on ne peut que partager, mais alors on peut se demander pourquoi tant de mouvements populaires n’ont pu […]

Editorial

Se fédérer

Un appel, deux appels, vingt appels, quarante appels. Le confinement nous a livré un (gros) lot de textes de ce genre. Au cœur des réflexions : construire les jours d’après, la rupture avec le système capitaliste, une reconquête de la démocratie, les solidarités.. A la fois de fortes ambitions, mais aussi un risque de bonnes […]

Jour d’après, homéopathie et grandes manœuvres.

En quête d’alternative

Sauver l’économie ?

Notes d'actualité

Gaza la résistante

L’armée israélienne continue tous les vendredis le pilonnage de Gaza. Dans l’indifférence générale de la « communauté internationale… » Le peuple palestinien, lui non plus, n’a pas échappé à la pandémie. La résistance s’est organisée aussi contre le Covid-19. Avec les moyens du bord et de la solidarité. Ce vendredi 26 juin 2020, des manifestations populaires […]

Mondialisation de l’antiracisme et contradictions au sein du peuple

Prof agile

Écologie ou emploi ? Les deux et l’autogestion en prime !

Esprit de suite

Circuits courts : court-circuit ou alternative ?

            Le confinement a redéployé tant la question alimentaire que celle des circuits-courts, « boostés » par la remise en cause du consumérisme exacerbé, le besoin de manger sain et de traçabilités ou l’envie de proximité. Tout ce qui rapproche production et consommation, AMAP, ventes directes, « Ruches », systèmes coopératifs, coopératives alimentaires … se sont multipliés, de façon […]

Les Justes

A Avignon, la scène représente le logement qui est une cache pour des terroristes révolutionnaires russes. On comprend qu’ils préparent un attentat pour libérer le peuple russe du despote : Le Grand-Duc Serge. C’est la reprise de souvenirs d’un déporté de Savinkov . Deux jours après un premier échec, Yanek lancera une bombe sur le Grand-Duc. Il sera arrêté. Il refusera de dénoncer ses compagnons pour obtenir sa grâce. Comme dans la Peste les personnages symbolisent des postures, face à la vie, au meurtre et à l’injustice. Yanek est la voie de Camus: il veut tuer, «j’ai lancé la bombe sur

Une race imaginaire

Shlomo Sand universitaire israélien vient de publier un nouveau livre pour tenter de mieux définir l’antisémitisme et l’antisionisme en revisitant l’histoire des rapports conflictuels entre les 3 religions monothéistes depuis 2000 ans. Partir du travail sur le sens des mots ouvre un éclairage intéressant. Par exemple il préfère le terme de judéophobie à celui d’antisémitisme car beaucoup de juifs ne sont pas sémites. L’auteur revisite un certain nombre de concepts comme celui de race, de racisme. Il montre avec beaucoup de pertinence que les juifs ne sont pas une race et que la notion de race est très discutable mais

Miroir de nos peines

Dernier livre d’une trilogie commencée avec Au revoir là haut, suivi de Couleurs de l’incendie, Miroirs de nos peines vient clore cette grande fresque romanesque et historique de l’entre-deux guerre avec l’épisode de la débâcle en juin 1940. Pierre Lemaitre nous invite à suivre plusieurs personnages dont Louise qui se lance à la recherche d’un frère qu’elle n’a pas connu, Raoul et Gabriel deux soldats aux caractères bien différents, dont les destins seront liés par la force des évènements, Fernand garde mobile cambrioleur et Désiré tour à tour avocat, responsable de la communication des armées, et prêtre… C’est à travers ces personnages

Faîtes moi plaisir

Derrière ce titre intrigant, l’auteure laisse planer une incertaine interrogation : faut-il aimer ? Ou me laisser tranquille ? Ce court ouvrage, une « novella » déroule le dialogue entre Quin, qui se confesse et Margot, sa meilleure amie. Une écriture agréable pour un sujet complexe et parfois lourd. Leurs doutes, leurs incertitudes, leurs hésitations, entre désirs et possibles livrent une narration ambiguë. L’homme est d’un quotidien agréable, sympathique, original, vaguement charmeur... Ce professionnel réputé et reconnu est profondément amoureux de sa femme et chouchoute sa fille de 6 ans. Rigolo, taquin, généreux, cet homme curieux fait montre d’une empathie qui le pousse parfois à certains

Brutalisme

Achille  Mbembe poursuit l’exploration de son intuition du «  devenir-africain (africaine ?) du monde », cadastré et numérisé dans toutes ses dimensions par la frénésie quantitative du capital. « Brutalisme » est le nom qu’il donne à la phase actuelle, caractérisée par l’étroite imbrication de plusieurs figures de la raison : raison économique et instrumentale, raison électronique et digitale et raison neurologique et biologique. Il repose sur l’absolue conviction selon laquelle il n’existe plus de distinction entre le vivant et les machines … Tout doit être calculé en quantité de matière et d’énergie. Dans ces conditions, est-il possible de faire de notre Terre et de l’irréductible créativité du

Repenser le colonialisme

Ce petit texte, s'efforce d'identifier les dynamiques coloniales en envisageant les empires coloniaux dans la durée, dans leurs relations mutuelles et dans leurs relations avec leurs composantes. Il constitue un programme ambitieux de renouvellement de la perspective des études historiques, notamment postcoloniales, sur la période coloniale, en croisant les points de vue des colonisateurs et des colonisés dans le cadre d’une histoire des empires attentive aux interactions réciproques des dominants et des dominés. Repenser le colonialisme est, de page en page, une mise en appétit, qu'on en juge : « Dans quelle mesure les congrès internationaux associés aux expositions internationales et
Le journal

#17Dialoguons, suite

Bonjour, Se fédérer pour rompre avec le capitalisme,  dans son édito Christian Mahieu s’interroge sur la multiplicité des initiatives  pour éviter le retour à l’ANORMAL. À quoi bon lancer des appels si leurs signataires s’ignorent, poursuivant chacun leur chemin sans se rencontrer. Un samedi de juin, l’équipe de rédaction de Cerises, la coopérative a invité plusieurs signataires, à débattre […]

#16 Dialoguons

#15 Le jour d’après

Humeurs de Cerises

« Avant » pour saluer quelqu’un on lui tendait la main, « après » on le tape du poing…

 

Dans nombre de pays du tiers-monde on manque d’oxygène : moins de 5% des lits d’hôpitaux en ont. Là ce n’est pas du au climat mais au manque de moyens.

Agenda

4ème de couv'

De l’art dans la vie

Il y a dans ces premiers jours de l’été 2020, un léger décalage au cœur de nos intimités. Parfois un livre, un passage de film, nous ramène à ce que nous venons de traverser (et que nous traversons encore…). Le simple fait que cette crise n’ait pas vraiment de fin (pour l’instant…) est le signe […]

Un monde sans contact ?

Quand l’intime est politique.

Le consentement