Horizons d'émancipation

Démocratie VS guerre sociale

Prologue Nul ne sait quelle sera l’issue du conflit actuel sur les retraites. Sera-t-il l’occasion de sortir de la spirale infernale de ces 40 dernières années de défaites sociales ? Que s’est-il produit pour que les luttes et les forces syndicales et politiques soient à ce point désarmées ? Comment en sommes-nous arrivés à cette situation dangereuse […]

Editorial

Retraites et rapport de forces.

   On dit parfois que le rapport de forces serait en défaveur des forces de progrès. On l’analyse aux résultats des partis politiques ou au nombre de manifestant-e-s. On se fait une raison. Cela compte mais l’analyse est trop limitée. Le rapport de force n’est pas une donnée figée mais une réalité mouvante. Il n’évolue […]

Monde, luttes et ligne de crête

Désobéissance civile…

La santé en otage[1]

Notes d'actualité

Sanofi : enjeux de santé publique, retraites, même combat

Première entreprise pharmaceutique française une des majors mondiales, Sanofi applique une stratégie focalisée sur la rentabilité financière accompagnée de plans d’économies successifs : Abandon d’axes thérapeutiques majeurs en termes de santé publique mais moins rémunérateurs, externalisation d’un maximum d’activités de la recherche et développement, pression sur les effectifs et sur les salaires avec disparition des […]

Forte mobilisation des enseignants

SNCF et RATP : un mois de grève et des acquis

Construisons NOTRE système universel de retraites

Esprit de suite

BlackRock, très actif

 BlackRock n’aurait aucun intérêt dans la mise en place de la réforme des retraites. Pourtant l’institution financière américaine, la plus puissante du monde (6000 milliards de dollars) est à la pointe du combat contre la régulation financière et pour imposer la retraite par capitalisation pour tous. En particulier en France où la gestion des retraites […]

La culture au travail

La culture en entreprise, voilà qui a constitué depuis toujours un tabou, entre un patronat qui - trop obligé à déjà supporter le syndicalisme - n’entends jamais prendre le risque d’un autre commun, et des syndicats qui, bien trop souvent, ont considéré qu’il y avait mieux à faire et plus urgent. Cette publication des cahiers de l’Atelier est centrée sur les comités d’entreprise, aujourd’hui CSE. Il est vrai que la culture en entreprise a essentiellement été portée par ces structures, même s’il faudrait porter attention à des initiatives interprofessionnelles, locales, qu’on ne saurait sous-estimer. Cette publication fait largement écho au travail de Jean-Michel Leterrier et de Jean-Pierre Burdin, deux

La démocratie aux champs

Pour la doxa progressiste, reprise avec zèle par la tradition marxiste (malgré le premier vers de l’Internationale), la démocratie moderne est urbaine. Opposé au citadin-citoyen, le paysan serait au mieux arriéré, au pire réactionnaire (et la paysanne inexistante). Face à cette caricature, surgit un étonnant cortège d’expériences agri culturelles : du jardin d’Éden à la « petite république » que fut la ferme pour Jefferson, des tenures et communaux féodaux au lopin russe, du jardin ouvrier ou thérapeutique aux « guérillas vertes »  et jardins partagés, se pourrait-il que les relations des cultivateurs à la terre favorise l’essor des valeurs démocratiques et la citoyenneté ? Jardiner la terre c’est dialoguer, être attentif, expérimenter, et apprendre des

Fabriquer l’égalité

Issu d’une recherche-action portant sur la problématique de l’égalité femmes/Hommes dans les entreprises de l’ESS, ce livre manifeste en aborde 8 aspects : l’écriture inclusive ; le « genre », le pouvoir d’agir de la base, entraide et sororité, les violences, l’intersectionnalité,  l’exercice du pouvoir et la part des hommes. La question du pouvoir d’agir en non-mixité est ici examinée sous un angle dynamique, rappelant l’état de la question chez Lip et insistant sur l’élargissement, l’enrichissement de la lutte que cela constitue. Combattre les violences, y faire face de la meilleure façon est l’objet d’un chapitre précis, qui sera utile à tous(tes) et que les DRH de l’ESS pourraient fort utilement intégrer aux démarches de

Greco, l’exposition

Jusqu’au 10 février se tient au grand palais à Paris  une exposition consacrée au Gréco (1541-1614). C’est une première en France. Domenico Theotokopoulos, dit El Greco, apprend la peinture à Venise puis à Rome. Il quitte ensuite l’Italie pour l’Espagne et c’est à Tolède que son art s’épanouit et s’implante durablement à partir des années 1570. Un de ses maîtres a été Le Titien mais aussi Michel-Ange. La rétrospective est découpée en trois temps : d’abord quand Le Gréco évolue des icônes byzantines vers la peinture de la Renaissance. Dans une deuxième partie c’est l’invention des formes et des compositions qui ont beaucoup inspiré les peintres du 19ème et début du

Les métropoles barbares

Réédition en poche ne comportant plus son sous-titre éloquent « Démondialiser la ville, désurbaniser la terre », ce livre dense est incontournable par la pertinence de ses constats, et la radicalité féconde de sa critique territoriale et urbaine ouvrant des débats fondamentaux et passionnants dans le champ des alternatives systémiques et civilisationnelles. Il dénonce l’impérialisme mortifère des métropoles, machines territoriales gigantesques, invivables et écologiquement désastreuses qui procèdent de la financiarisation néolibérale et de sa volonté de contrôle biopolitique. Et tente d’en déconstruire les sources dans une mythification historique de la ville pour libérer d’autres désirs, imaginaires et réalités possibles dans une nouvelle territorialité comme l’un de nos fondements anthropologiques. On partage moins sa

Metromarxism

Voilà une publication salutaire à plusieurs titres. Il nous fait connaître l’un des tenants de la géographie critique anglo-saxonne extrêmement active depuis trente ans, (N. Brenner, S. Elden, M. Purcell, S. Kipfer, E. Kofman, E.W. Soja, I. Katznelson, D. Mitchell…) nourrie d’apports français mais presque pas traduite à l’exception notable de David Harvey ! Outre Marx et Engels eux-mêmes, il met à notre disposition, 17 ans après sa publication, un florilège assez étendu de pensées urbaines ayant porté un intérêt plus ou moins substantiel à l’apport marxien (W. Benjamin, H. Lefebvre, G. Debord, M. Castells, D. Harvey, M. Berman). Le sous-titre du livre « un conte marxiste de la ville » peut

Humeurs de Cerises

Les communes doivent actuellement voter leur participation au financement des écoles maternelles privées sous contrat. L’école « de la confiance » c’est au moins 150 millions pour le privé pendant que le public se délite doucement…

Presque chaque vendredi l’armée israélienne lance des bombes sur Gaza. Quelques mort.e.s chaque week-end. On n’oublie pas.

« Je » finance des marchands d’armes. Qui vendent à des bandes et autres « djihadistes » en Afrique de l’Ouest, par exemple. Et « je » participe à la « force » internationale qui les combat. A la demande des États africains. Cherchez les erreurs… 

Le journal

#11 : Démocratie vs guerre sociale

Allez-donc savoir quelle sera l’issue de la bataille en cours… Pour traiter de l’évolution des dernières années et saisir l’enjeu du combat d’aujourd’hui, Cerises, la coopérative a choisi « Démocratie vs guerre sociale » comme titre de sa rubrique Horizons d’émancipation. Une table ronde entre un anthropologue, un syndicaliste, un philosophe et une communiste unitaire analyse les liens entre évolution […]

#10 : Territoires et alternatives démocratiques

#9 : La santé est-elle vraiment un bien commun?

L’agenda

18 janvier // Au Maltais Rouge

Ordre et désordre des territoires

L’équipe de rédaction de Cerises vous souhaite une belle année 2020, rythmée de luttes et de victoires !

La retraite à nous de décider !

Je signe,tu signes, nous signons

4ème de couv'

Justice et respect, le soulèvement des gilets jaunes

Rendre visibles les invisibles Brice Le Gall, Thibault Cizeau et Lou Traverse, sociologues et photographe pour ce qui concerne Brice dont Cerises a publié plusieurs photos, nous emmènent au cœur du mouvement des Gilets Jaunes dans un bel ouvrage en noir et blanc. Immergés dans le quotidien des acteurs et actrices du mouvement, dans l’Oise […]

Théâtre : Ré-inventer la décentralisation ?

Trésors de Banlieues

Rétrospective Francis Bacon à Beaubourg