Délicieux

L’éloge des mauvaises herbes

Voici un remue-neurones de bonne facture à partir de Notre-Dame-des-Landes. On notera la remarquable préface de David Graeber, sociologue libertaire américain qui vient de nous quitter. Ces mauvaises herbes sont de celles qui font entrevoir des utopies concrètes, des possibles parfois inavoués. Alain Damasio, Virginie Despentes, Bruno Latour, Kristin Ross, Pablo Servigne ou Vandana Shiva sont de ces intellectuel.le.s qui enrichissent nos réflexions.

Que nous dit ND-de-Landes du monde qui va? Des combats à mener? Du sens du travail?

Un petit livre pour rentrer intelligent.e.

Éloge des mauvaises herbes, sous la direction de Jane Lindgaard, Éditions Les liens qui libèrent, 2020, 202 pages, 7,90€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *