4ème de couv'

Justice et respect, le soulèvement des gilets jaunes

Rendre visibles les invisibles

Brice Le Gall, Thibault Cizeau et Lou Traverse, sociologues et photographe pour ce qui concerne Brice dont Cerises a publié plusieurs photos, nous emmènent au cœur du mouvement des Gilets Jaunes dans un bel ouvrage en noir et blanc. Immergés dans le quotidien des acteurs et actrices du mouvement, dans l’Oise et la Picardie, ils nous donnent à voir ce que peu de médias ont su retranscrire et c’est une façon de  rendre justice aux Gilets Jaunes, tant les journalistes et éditorialistes des grands médias en ont donné une image peu valorisante.

Les visages et les corps photographiés par Brice sont beaux. Ils expriment la joie de former un collectif, et la détermination à mener un combat juste. Pourtant s’extraire de la vie quotidienne et participer au mouvement n’est pas un long fleuve tranquille comme le montrent les portraits détaillés qui jalonnent le livre. Gaylord 37 ans, vit avec une allocation d’adulte handicapé (450 euros par mois), Sassia 38 ans alterne petits boulots et périodes de chômage, Virginie mère célibataire de 2 enfants est au chômage, Manu artisan, Romain précaire dans un hôpital, Vincent ancien reporter et réalisateur, « tous à un moment de leur existence, ont fait l’expérience de la galère ou du mépris ». Chacun a accepté de livrer aux auteurs, leur parcours de vie et les raisons de leur engagement.

Ce qui a été possible à partir de novembre 2018 et qui ne l’était pas dans le cadre des organisations traditionnelles de l’émancipation sociale, c’est l’auto-organisation de ces femmes et de ces hommes qui ont pris en charge l’aménagement de lieux de vie, l’organisation de manifestations hors des parcours traditionnels, ou de blocages de sites économiques et l’élaboration de revendications (rappelées à la fin du livre) dont le RIC symbole de la volonté de ne pas déléguer les décisions importantes à des représentants politiques. Les photos nous montrent l’importance des cabanes des Gilets Jaunes, lieux où les talents des bricoleurs-ses s’exercent, où les enfants peuvent même avoir des espaces de jeu, où les rencontres se font, parfois aussi les moments festifs, où les actions s’organisent, où la vie collective permet d’envisager de changer le monde. Ce n’est pas pour rien que le gouvernement a œuvré  systématiquement à la destruction de ces lieux de réappropriation de la parole politique.

Il y aussi cette détermination tranquille face à la répression policière, et pourtant quel acharnement du gouvernement ! Mutilations, interdictions de manifester, contrôle arbitraires, arrestations préventives, gardes à vue, condamnations judiciaires…

En faisant cet ouvrage Brice Le Gall, Thibault Cizeau et Lou Traverse rendent un bel hommage à ces femmes et ces hommes entrés en révolte et leur donne la place qui est la leur dans l’histoire du mouvement social et dont on ne mesure pas encore toute la portée.

Sylvie Larue

Justice et respect, Le soulèvement des gilets jaunes,  Brice Le Gall, Thibault Cizeau, Lou Traverse, Éditions Syllepse, décembre 2019, 25 euros, 224 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *