4ème de couv'

Éloge et condamnation des murs

par Francis Combes

49-4eme-page-Francis-Combes

Vive les murs qui soutiennent les toits
À bas les murs érigés en barrières
Vive les murs qui protègent du froid
À bas les murs qui servent de frontières
Vive les murs abritant des écoles
Et ceux des cours où courent des farandoles
À bas les murs couverts de barbelés
Faits pour barrer la voie aux réfugiés.
À bas les murs garnis de miradors
Vive les murs des chambres où l’on dort
À bas les murs qui font grandir la haine
Vive les ponts et les routes humaines
À bas les murs qui ouvrent des blessures
(Jamais les murs n’ont fait le monde sûr)
Vive les murs qu’éclairent des fenêtres
Vive les murs que le soleil pénètre
Les murs murant le monde murmurant
font de ce monde un champ de mines indigne
À bas les murs qui divisent les gens
Vive les murs où peut pousser la vigne.

Francis Combes

24 février 2019

50-4emepage-murs-a-peches.jpg
Mur à pêches à Montreuil

Appel du Mouvement Poétique Mondial le WPM (world poetry movement)

Pour un monde sans murs

« Aujourd’hui, nous pouvons voir, à différents endroits sur la Terre (Amérique, Europe, Moyen-Orient, Inde …) que de nouveaux murs qui divisent les gens sont en train d’émerger. Murs de béton, murs de barbelés ou des murs plus invisibles mais très hauts construits par l’argent et les inégalités.
En tant que poètes participant au Mouvement Mondial de la Poésie, nous défendons un monde exempt de toute discrimination entre les peuples, de par leur couleur, leur identité nationale, leur statut social, leur sexe ou leurs croyances.
La poésie est un moyen de faire tomber les murs, les murs entre nous et les murs en nous.
C’est pourquoi nous appelons tous les poètes du monde à participer à la campagne internationale pour un monde sans murs et à organiser des événements dans leurs pays au cours du mois de février 2019 ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *