Horizons d'émancipation

Le Tour de France, événement populaire

Le Tour de France est un évènement populaire, il attire des foules considérables, est régulièrement l’objet de manifestations de lutte (syndicale ou locale). L’engouement pour le vélo doit être distingué de sa marchandisation, de la propagande publicitaire qui l’étouffe. Mais son impact évènementiel, écologique comme économique ne peut être ignoré. Que nous dit-il ? Dossier préparé […]

Horizons d'émancipation

Rêves de Tour…

Dans les années d’après guerre, les exploits sportifs ne touchaient pas beaucoup la campagne berrichonne : manque d’information, peu de presse. Seule la radio en parlait mais son usage était réduit. Certes on connaissait le foot-ball, les clubs de Lille, Reims, Le Racing, les joueurs de légende Jean Baratte, Grégory Vignal, la boxe, Marcel Cerdan, et […]

Horizons d'émancipation

Echanges entre rédacteurs…

en attendant que commence la réunion du lundi Il arrive que les rédacteurs de Cerises la coopérative parlent d’autre chose que de politique internationale, des derniers méfaits de Macron, du meilleur moyen d’atteindre quelque horizon d’émancipation. Exemples avec Christian, Patrick et Pierre… Miroir du Tour, Miroir du cyclisme Bimestriel créé en janvier 1960, Miroir du […]

Horizons d'émancipation

Le Tour de France ne doit pas pédaler pour l’apartheid

non au blanchiment de l’apartheid! Vous êtes indigné par la participation de l’équipe « Israël Premier Tech » au Tour de France 2022, cette opération de communication qui a pour but de redorer l’image d’Israël et de mettre au second plan, la colonisation, l’apartheid et les crimes d’Israël, nous vous invitons à faire fleurir les drapeaux palestiniens […]

Horizons d'émancipation

Le feu d’artifice du deux-roues

            On a tous un pote qui, aux premières rosaces d’un feu d’artifice, casse l’ambiance et s’exclame : « Ouais, c’est beau, mais ça coûte combien ?… ». Vous voyez ce que je veux dire ? Eh bien, aujourd’hui, je serai cet ami. Parce que le tour de France, c’est un peu le feu d’artifice du deux-roues…             […]