Forum

Campagne de Pontivy, une équipe NUPES très plurielle

par Catherine Destom Bottin

Pontivyenne, de Pontivy, Marie-Madeleine Doré-Lucas est candidate aux législatives sur la 3e circonscription du Morbihan . Elle a été investie par la Nouvelle Union Populaire, Écologique et Sociale (Nupes).

Sa candidature rassemble France Insoumise dont elle est membre, des adhérent.e.s et, ou, des sympathisant.e.s des partis PC, PS, EELV, Génération. Mais cette candidature est beaucoup plus large. Elle rassemble nombre de militant.e.s associatif.ve.s, écologistes qui furent pour certain.e.s encarté.e.s qui ne sont plus mais qui demeurent écologistes. Il y a aussi des personels de santé, des enseignant.e.s, des ouvrie.è.r.e.s, des retraité.e.s, des paysan.e.s membres de la Confédération Paysanne ou non, mais tou.te.s engagé.e.s dans une agriculture respectueuse des hommes, des animaux, et de la terre. La CGT n’est pas présente mais son coup de main est précieux, ainsi elle recommande de « tracter » et débattre avec les salariés de telle ou telle entreprise de l’agroalimentaire. Et notamment, elle porte les revendications à la connaissance de l’équipe de campagne. L’équipe compte aussi à peu près autant d’hommes que de femmes et des jeunes gens, ils sont plusieurs agés de 17 à trente ans

La magie de la NUPES opère-t-elle ? Je ne sais pas, mais la diversité de cette équipe de campagne est le gage fondamental de son efficacité. Ainsi l’annonçe, l’explication de mon boycott de l’élection présidentielle a eu sa part de rajout à la pluralité l’équipe… La proposition de charte- de l’élu.e m’a valu des questions et des manifestations de sympathie parmi les plus jeunes. La candidate a notamment souligné son accord avec cette partie là de la charte : « Votre agenda de député doit venir d’en bas. Des AG mensuelles des électeurs, électrices, ouvertes aux femmes et aux hommes vivant en France sans avoir le droit de vote, doivent donner le tempo. Acceptez-vous de […] rendre compte de votre mandat en reprenant les propositions de vos électeurs et électrices ».

La campagne n’est pas facile. Beaucoup d’électeur.trice.s rencontré.e.s voteront Front National. Et la leçon morale d’antiracisme fait pschit. Nommant rarement leur bulletin, ils et elles font entendre je crois la souffrance que leur inflige le nivèlement par le bas de l’ ordre social. Le bareau qui permetait de n’être pas au dernier rang est cassé.

Paradoxalement la conversation peut commencer de se tisser à l’évocation par exemple des entreprises du Cac 40 qui ont empoché 90 milliards d’euros de bénéfices en 2021. L’argument fait percevoir le rapt effectue sur le fruit du travail, et aussi, c’est essentiel de l’ajouter, le fruit aussi des gains financiers réalisés notamment lors des licenciements. Cet argument est reconstructeur de la dignité de ceux d’en bas, et en ce sens il est foncièrement antifasciste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *