Délicieux

Le Réveil   

Ou manipulation des esprits mode d’emploi.

Vous connaissez l’histoire de la grenouille dans une eau à 20 degrés, puis à 30, c’est agréable, à 50 ça l’est moins, à 100 elle est cuite. La grenouille c’est nous, l’eau, notre environnement. 2 amis, un Français, crédule, qui s’adapte à tout au nom de l’intérêt général et un Grec, critique, qui cherche pourquoi son ami change. Le livre nous décrit le travail de manipulation fait sur l’inconscient par des scientifiques (ils sont réels) et nous dit qu’à la mondialisation capitaliste correspond une mondialisation de l’intox. Elle sape les capacités de raisonnement en travaillant l’émotion, les affects, la peur.

Au nom de la guerre à la mort et sous prétexte de protéger, le Président accoutume à la soumission et à l’abandon de toute résistance. Ceux qui résistent sont mis à l’index, traités de « complotistes ». 

On ne peut que penser à notre vécu : le trop long confinement qui isole, les auto-autorisations absurdes de déplacement préparant les esprits au Pass sanitaire qui crée des boucs émissaires. L’auteur remplace le ressassement des menaces du covid et de la guerre par celui des accidents de voiture et de l’excès de sucre. Toutes ces peurs répétées en boucles par les médias créent un sentiment d’impuissance. De fil en aiguille le Français accepte tout, y compris l’injection de puces de surveillance (déjà en expérimentation en Angleterre) la surveillance du faciès (déjà en Chine).

Le décalage romanesque rend l’alerte plus puissante.

Pierre  Zarka

Le Réveil, Laurent Gounelle, Éditions Calmann Lévy, Février 2022, 198 pages, 15 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


CAPTCHA Image
Reload Image