Délicieux

Une histoire coopérative

Le bassin de Thau est connu pour ses huîtres de Bouzigues, la ville de Sète, les vins de sa rive et les thermes de Balaruc.  Cette brève publication nous raconte l’histoire d’une coopérative, celle de cinq ports, qui permit la création, la pérennisation et l’accès des « plus petits » à la conchyliculture, par partage et solidarisation des tables (indispensables à l’élevage des huîtres).

Cette histoire unique, qui dure depuis août 1969 nous rappelle tout d’abord que les conséquences, les conquis de 68, ne furent pas seulement parisiens et pour les ouvriers d’usine. Cette expérience qui a su s’adapter aux évolutions du commerce mondialisé autant qu’aux variations climatiques est un bel exemple d’alternative économique. Une réussite.

Cet ouvrage, très didactique nous transmet cette histoire, les contextes successifs, les valeurs qui l’ont porté. Des encarts démographiques, cartographiques, statistiques aident à la compréhension, des croquis éclairent la lecture.

La création de cette coopérative vient de loin dans les solidarités prolétaires s’inscrivant dans « l’histoire longue de l’étang de Thau ». Les problématiques économiques y sont exposées sans fard. On remarquera le chapitre consacré aux paysannes de l’étang.

Du bel ouvrage qu’on lira goulûment accompagné d’un Picpoul…

Une histoire coopérative, Collectif, Mémoires et territoires, 2021, 75 pages, 25€

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


CAPTCHA Image
Reload Image