Délicieux

Le grand monde

Pierre Lemaitre nous plonge cette fois en 1948 dans le contexte de l’après seconde guerre mondiale à travers l’histoire de la famille Pelletier, installée à Beyrouth, propriétaire d’une savonnerie prospère. Les enfants, trois frères, une sœur vont s’émanciper chacun à leur façon. Le destin d’Étienne qui part en Indochine à la recherche de son compagnon engagé dans les forces françaises d’occupation, retient notre attention. Nous voilà plongés au cœur de Saigon découvrant avec Étienne les dessous d’une sale guerre, le racisme, les trafics, les meurtres, les tortures.

A Paris, échappant ainsi à la tutelle de leurs parents, François, Jean dit « Bouboule », et Hélène ne sont cependant pas en reste et ont aussi des parcours, disons, mouvementés.

L’art du roman historique n’a plus de secret pour Pierre Lemaitre. Après la trilogie « Les enfants du désastre », il signe un ouvrage encore une fois passionnant, à la fois drôle et dramatique, qui devrait s’intégrer dans une nouvelle série « Les années glorieuses », au final pas si glorieuses que ça ? 

Sylvie Larue

Le grand monde, Pierre Lemaitre, Éditions Calmann Lévy, Janvier 2022, 588 pages, 22,90 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


CAPTCHA Image
Reload Image