Forum

La proportionnelle, c’est pour tout le monde?

La proportionnelle, ce n’est pas l’objet d’un débat… puisque, aujourd’hui, et cela n’a pas toujours été le cas, tout le monde semble d‘accord pour réfléchir à l’organisation d’une “représentation à la proportionnelle”. Une question de “justice” paraît-il.

Pourtant…

Comment voit-on  une organisation de cette “représentation à la proportionnelle”?

Il y a de fortes chances que la plupart des intervenants sur la question pensent s’appuyer sur les mêmes principes que ceux qui ont cours sur la question du financement de la vie politique : il suffit qu’une organisation présente X candidats aux législatives dans X départements pour qu’elle puisse prétendre à un financement public. Chaque voix récoltée (même sans que le candidat soit élu) débouche sur un versement annuel au parti sur le temps de la législature (s’y ajoute, bien sûr l’allocation au candidat élu).a

Pour la proportionnelle, on s’appuierait donc sur le nombre de voix recueillies par partis pour leur attribuer le nombre de sièges correspondants.

Et voilà le problème résolu. C’est tout simple.

Re-Pourtant…

On a beaucoup parlé de la désaffection d’un grand nombre de citoyens vis-à-vis de la vie politique telle qu’elle est menée aujourd’hui : les partis, les élections, le principe même de la “représentation”.

J’imagine donc que si, à l’occasion des législatives, un groupe de citoyens tient à faire porter sa parole (par un “porte-parole” donc) sans passer par la “représentation” d’un parti (à l’échelle d’un territoire ou au niveau national) il ne le pourra pas. Il ne pourra pas être “proportionné”.

D’ailleurs, il ne pourra pas non plus bénéficier d’un financement de cette “vie politique –là”. Pourquoi, en aurait-il besoin? S’investir localement par exemple? Se payer des banderoles, tirer un journal, suivre des formations?… Quel intérêt?

Les récentes élections législatives pourtant pleines de satisfactions et de promesses en ont été l’illustration. Nous n’y avons trouvé guère de place pour l’intervention citoyenne en dehors du soutien aux candidats désignés d’en haut par un accord entre des organisations nationales.

On y pense au moment de s’atteler à cette juste tâche de l’instauration de la proportionnelle?

One Reply to “La proportionnelle, c’est pour tout le monde?

  1. Vaste question.
    Mais comme mon PC VIENT d’effacer 2 heures de réflexions détaillées, je m’arrête avant de la fracasser à coups de marteau. Je reviens seulement sur un seul point:
    Pourquoi les femmes tant en Octobre 1789 qu’en 1871 n’ont elles pas mis le droit de vote au 1er rang de leurs revendications lorsque les questions sociales et de démocraties étaient au centre débat et REALISABLES ?
    La proport. n’est qu’un aspect de la Démocratie représentative depuis…..2.500 ans environ. L’essentiel est sur le terrain; F. Ruffin en a fait la démonstration en milieu du terrain RN. Aliot, RN ; maire de Perpignan n’a pas dit un mot de sécurité AVANT les législatives, rien que du « social ».
    Pourquoi 577 Députés comme en 1790 ? Alors que la population ‘ à représenter est passée de 25 à 70 millions environ ? Je n’ai entendu personne se poser ces questions proport. ou majoritaire..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *