Horizons d'émancipation

Un idéal à partager

A mes yeux le communisme représente beaucoup, j’ai grandi entouré de communistes, éduqué par des parents prônant le travail ensemble, le respect de soi ainsi que d’autrui, la solidarité, l’égalité entre chaque individu, le partage des richesses et beaucoup d’autres formidables valeurs. Nombre des amis de ma famille étaient également communistes ou avaient des idéaux similaires. 

Dans cet idéal, les gouffres qui séparent les classes sociales s’effondreraient, le peuple serait uni dans un objectif commun, l’égalité entre chaque personne, quelle que soit son origine, son appartenance religieuse, son sexe, son âge, son corps, son handicap…

Le communisme est à mes yeux une philosophie de vie

A mes yeux le communisme est un barrage au capitalisme et au néo-libéralisme. contre la haine, la fourberie et l’individualisme. La devise française, liberté, égalité, fraternité, sonne faux à mes oreilles lorsque j’observe la société dans laquelle nous vivons : les ultrariches existent ; le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté augmente ; des étudiants ne peuvent que survivre ; des familles reposer sur le smic des parents et les aides de l’état ;  les femmes subissent quotidiennement des inégalités cuisantes …

Le communisme est à mes yeux une philosophie de vie , il signifie pour moi l’espoir, un idéal collectif à atteindre et à partager.

Dès le plus jeune âge j’ai manifesté avec ma famille et les camarades et participé à des actions collectives dans le village où j’ai grandi, j’ai été élu au conseil municipal des jeunes, aidé le comité des fêtes et différentes assos etc. Au lycée j’étais engagé avec mes amis, venant de différents partis de gauche afin de lutter face aux réformes et lois du gouvernement. Avec la JC, j’aime manifester avec les camarades et effectuer des réunions. Apprenti éducateur de jeunes enfants, j’accompagne tous les jours des familles au sein d’une crèche associative. 

L’éducation est je pense un des piliers d’une société, j’ai la conviction profonde que les premières années de la vie sont les plus importantes dans la vie d’un enfant. Je partage dans mon travail mes valeurs, idéaux et réflexions. Le communisme n’est pas la principale raison qui m’y a poussé mais mes convictions humanistes en sont les fils conducteurs. Je suis directeur adjoint de la succursale de Montpellier d’une association qui récolte et distribue des denrées alimentaires et produits d’hygiène à des étudiants en situation de précarité. L’été j’effectue des maraudes avec une association de prévention santé à Montpellier.

L’avenir m’intrigue, m’excite et me passionne et en même temps me terrifie, me décourage et me trouble. J’ai conscience qu’aujourd’hui le capitalisme a pris ancrage dans notre société, que l’individualité, le luxe et la commodité l’emportent dans l’imaginaire collectif. En 2022, nous sommes dans un monde où des multimilliardaires ont la possibilité de créer du tourisme spatial, le métaverse, racheter des société telles que twitter pour 44 milliards de dollars etc…

Selon le rapport du GIEC il nous reste 5 ans pour réagir face à la crise climatique or le sujet n’a été que très peu traité lors de la présidentielle et chaque personne pollue chaque jour.

Solidarité et partage sont des mots qui perdent leur sens et j’ai parfois l’impression que ces actes sont comme des vestiges de l’humanité. Comme si seuls quelques irréductibles Gaulois faisaient encore front commun face à la montée de l’extrême capitalisme et l’extrême droite.

Le communisme seul ne vaincra pas, je suis convaincu qu’en unissant les forces de la gauche nous pourrons endiguer l’écroulement de notre monde.  Pour prendre l’exemple de NUPES c’est un mouvement qui a des côtés négatifs mais c’est également un souffle d’espoir vis-à-vis de l’avenir.

Antoine Guérard, Jeune Communiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


CAPTCHA Image
Reload Image