Délicieux

Une brève histoire de l’égalité.

On connaît bien Piketty tant par ses chroniques souvent pertinentes dans le journal Le Monde que par ses deux sommes « Capital et idéologie » et « Le capital au XXIème siècle » tant didactiques que riches en réflexions économico-sociologiques… Il nous livre là un « petit » ouvrage dont la thèse est que si l’égalité a progressé depuis le XVIème siècle un peu partout dans le monde entre les nations et à l’intérieur de celles-ci, il reste fort à faire… et que ces progrès sont plus souvent dus à des mouvements, des luttes et des mobilisations qu’à un long fleuve tranquille !

Plusieurs idées forces émergent de la lecture :

  • l’inégalité est une construction historique liée à des choix politiques ; et à travers les indicateurs choisis y compris environnementaux
  •  les inégalités se déplacent : par exemple aujourd’hui la santé et l’éducation semblent progresser mais…
  • les inégalités sont moins  fortes sur le plan des revenus (des ressources du travail notamment) que par rapport au patrimoine ; même si une nouvelle classe moyenne patrimoniale a émergé au XXème siècle, et que quelques réductions des droits des propriétaires ont eu lieu au XIXème siècle mais insuffisantes.
  • Les inégalités proviennent en grande partie des dominations coloniales entraînant notamment les inégalités Nord/Sud.

Les moyens de la redistribution seraient l’impôt progressif et un véritable État social qui ont partiellement existé entre 1914 et 1980.

Bénédicte Gousault

Une brève histoire de l’égalité, Thomas Piketty, Éditions du Seuil, Août 2021, 368 pages, 14.00 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


CAPTCHA Image
Reload Image