Notes d'actualité

Grèves, parfum d’émancipation

Dans un article du Monde du 22 février  Eric Lombard, directeur de la Caisse des dépôts, en appelle à une nouvelle répartition entre salaires et capital et déclare  « Il faut un capitalisme plus responsable… Ne rien changer, c’est prendre le risque politique d’une révolution sociale ».

Printemps 2016

Grèves et manifestations massives contre le 2nd gouvernement Valls et sa loi Travail.

Les  sondages donnent 64% des Français opposés au projet de loi. Valls dégaine l’article 49-3, la loi est adoptée sans vote du Parlement. C’est l’été, néanmoins le mouvement se poursuit, sur l’ensemble du territoire les manifestants frôlent voire dépassent le million. Le mouvement social « Nuit Debout » émerge, expérimente la parole libre et les pratiques démocratiques qui la nourrissent.

Septembre 2016, sonne le glas, les états majors de la gauche entrent en « présidentielles », les calendriers sont désormais électoraux, c’est dans 9 mois !

Mars 2022 la présidentielle ? C’est dans 2 mois !

Et pourtant : ils et elles sont en grève, le sont encore, l’ont été récemment, entendent recommencer !

Florilège non exhaustif :

Grève à Biométrie, spécialiste du diagnostic in vitro, sur le site de Craponne : salaires bloqués quand le COVID offre en bourse une courbe vertigineuse aux actions BioMérieux.

Plus d’un mois de grève chez Thales Alenia Space. Au 1,75% d’augmentation de la direction, les syndicats opposent au moins 6,5 % et un plancher à 120 euros pour tous, et rattrapage des 30 mois de non augmentation.

Brest. La grève du 11 au 14 février 2022 a touché la presque totalité des officiers de Genavir, compagnie maritime basée à Plouzané (Finistère).

Grève reconductible à la cidrerie de Livarot (Calvados) le plan social prévoit le licenciement de 27 salariés sur la cinquantaine qui travaillent à la cidrerie Écusson.

Forte grève générale de l’enseignement public le 13 janvier. Les AESH aussi sont dans la rue !

Près d’un mois de grève chez Leroy Merlin à Besançon Valence Dourges, Mulhouse, Houdemont, Amiens, Mondeville, Arras, Nancy. Les 23 000 salariés obtiennent 65 € de plus sur 13 mois annuels.

Grève d’ampleur dans les prisons, suite à la réunion de négociations, du 14 février, avec le ministre de la Justice !

Nouvel appel à la grève, le 14 février 2022, sur le site d’Alstom d’Aytré (Charente-Maritime) les propositions salariales de la direction sont insuffisantes !

En 30 ans c’est le 3ème mouvement de grève chez Initial à Carpiquet, loueur de biens personnels, Les salariés réclament une hausse de 40 euros net pour tous.

A venir : 17 mars grève interprofessionnelle pour l’augmentation des salaires, grève illimitée à la RATP à partir du 25 mars pour une augmentation salariale et la dénonciation de la mise en concurrence des transports publics franciliens.

Entre grèves nationales et grèves dans des secteurs inhabituels, il y a du neuf quand les salariés du privé notamment, n’attendent pas le futur élu pour entreprendre de changer ce qui touche au socle de l’exploitation capitaliste. Et, c’est remarquable, les luttes du travail et du salaire ne réclament plus aux combats féministes, antiracistes, écologiques, de faire antichambre pendant qu’elles s’occupent de l’essentiel. Au contraire ces combats se mènent aujourd’hui de front, et font ensemble fi du calendrier électoral.

Grèves de 2016 on attendait le « débouché politique »,  2022 les luttes débouchent l’horizon, il y a comme un parfum d’émancipation…

Catherine Destom-Bottin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


CAPTCHA Image
Reload Image