Délicieux

Le principe des 3 singes

Mais pourquoi Marie Souza, collégienne d’un établissement « bien sous tous rapports » s’est-elle pendue ? Ou serait-ce un meurtre ? Quel en serait le coupable ? Pour quel motif ?

L’assassinat, avéré lui, de la proviseure relance l’enquête et complexifie l’affaire.

Les adultes y mènent dans leur monde un ballet où les jeunes s’emmêlent dans leurs rivalités et leurs désirs. Mais que fait la police ???

Rebondissements, suspense, études de cas, personnages et situations constituent une trame efficace à ce roman policier qui se développe sur fond de violences scolaires et de harcèlement.

Mais le fil rouge (noir ?) de cette histoire n’est-ce pas finalement l’institution, en premier lieu l’Éducation Nationale, et les rouages d’une société. Ou plutôt les postures qui font office de mécanismes. Ces « machines à broyer de l’humain… et chaque agent est invité à adopter le principe des trois singes : ne rien voir, ne rien entendre et ne rien dire ».

Silence dans les rangs… quand gronde l’orage menaçant.

Le principe des 3 singes, Diego Arrabal, Éditions Arcane17, 2021, 248 pages, 19 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


CAPTCHA Image
Reload Image