Délicieux

Le bonheur, sa dent douce à la mort


 Barbara Cassin, philosophe, philologue et académicienne, présidente du conseil scientifique du Campus Condorcet, livre ici son « autobiographie » philosophique. Une démarche singulière où les faits de sa vie, en dialogue avec son fils, servent de leviers à des réflexions philosophiques, laissant ainsi s’extraire du réel une sorte de vérité vraie. Les écumes d’une pensée et d’un regard sur le vivant.

L’anecdote est donc ici prétexte à penser la vie ; et chacun.e pourra y trouver écho de son propre parcours.

L’érudition de Barbara Cassin, ses références littéraires et mythologiques ne pèsent pas comme une surcharge un peu pédante ou condescendante mais comme une fenêtre sur une pensée « universelle ».

         En croisant dans ces souvenirs Char, Lacan, Ulysse et Hélène, c’est un reflet de l’occident intellectuel qui nous est offert dans cet ouvrage, aux chapitres courts et qui se lit avec un certain délice.

Barbara Cassin, Le bonheur, sa dent douce à la mort,  Fayard,2020, 243 pages, 20 €  

948  signes

PDescription : AFFICHE

atrick VASSALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


CAPTCHA Image
Reload Image