Délicieux

Sortir de notre impuissance politique

A quelles conditions les forces progressistes peuvent-elles redevenir puissantes politiquement ? Voilà une question bien pertinente et l’auteur emprunte un chemin non moins pertinent puisqu’il nous suggère de placer la question stratégique au cœur de l’analyse politique. Il tranche dans le vif et considère que nous (la gauche dans son ensemble) ne sommes pas capable de prendre de la distance par rapport à nos rituels de luttes. Il faut donc construire un autre imaginaire de la lutte et de nos façons de nous mettre en mouvement. Construire des mouvements « pour », ne plus s’en tenir aux mouvements « contre ».  Ne pas essayer de convaincre les dominants. Utiliser « l’action directe » comme armer des bateaux pour sauver les migrants. Et plutôt que de continuer à prendre de la distance vis-à-vis des institutions dans leur ensemble, les infiltrer pour les subvertir et pour cela convaincre les jeunes étudiants d’occuper des postes stratégiques.

On en revient au débat du dossier de Cerises sur le rapport à l’État. Peut-on le subvertir ? Et sans changer le système économique ?

Ce court essai politique est plutôt stimulant, tout en nous laissant sur notre faim quant aux pistes pour sortir de notre impuissance…

Sylvie Larue

« Sortir de notre impuissance politique » Geoffroy de Lagasnerie, Éditions Fayard, Octobre 2020, 91 pages, 5 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image