Délicieux

Une race imaginaire

Shlomo Sand universitaire israélien vient de publier un nouveau livre pour tenter de mieux définir l’antisémitisme et l’antisionisme en revisitant l’histoire des rapports conflictuels entre les 3 religions monothéistes depuis 2000 ans. Partir du travail sur le sens des mots ouvre un éclairage intéressant. Par exemple il préfère le terme de judéophobie à celui d’antisémitisme car beaucoup de juifs ne sont pas sémites. L’auteur revisite un certain nombre de concepts comme celui de race, de racisme. Il montre avec beaucoup de pertinence que les juifs ne sont pas une race et que la notion de race est très discutable mais que les nazis se sont appuyés sur la haine ancestrale des juifs pour procéder à leur extermination. La haine de l’autre, de l’étrange étranger a aussi conduit le colonialisme européen à décimer des populations en grand nombre comme la France à Madagascar ou plus récemment les 800 000 tutsis assassinés au Rwanda. Il conclut son livre en se demandant si l’antisionisme est un nouvel antisémitisme ? Ma réponse sera : lisez ce livre !  Vous ne regretterez pas.

Daniel Rome

Une race imaginaire, courte histoire de la judéophobie, Shlomo Sand, Mars 2020, Éditions du Seuil 176 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *