Délicieux

Miss Islande

Elle aurait pu être mannequin, bonne mère de famille ou islandaise modèle…  Elle écrit. Elle vit comme elle l’entend. Là où 26° sont une température de canicule. Là où « des bancs de brume masquent la terre » et où l’on mange des oiseaux de mer. Son meilleur ami est un homo – comme ils disent – persuadé d’être au mauvais endroit au mauvais moment, marin de surcroit.

Elle rencontre un poète : Le Poète. La plus lettrée des serveuses et le bibliothécaire. Erudit, en éruption, comme son prénom : «  Hekla signifie volcan. ». Sous le froid givrant l’air et les carreaux des fenêtres, se nouent et se croisent ces vies incertaines, aux trajectoires un peu ivres. Aux déterminations résolues d’Hekla, aux soliloques des pères, maris qui ne savent réveiller l’amour avant qu’il ne le veuille.

Un roman scandinave aux senteurs d’Islande. Profondément féministe, libre et bourré d’entrain. C’est ici que l’on s’arrête… pour dévorer ce bel ouvrage.

Patrick Vassallo

Miss Islande, Audur Ava Ölafsdottir, Éditions Zulma, 2019, 261 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *