Délicieux

Idiotie

Cet ouvrage de Pierre Guyotat est sans doute le plus révélateur d’un auteur singulier qui nous a quitté il y a quelques semaines.

Ce jeune homme, qui passe ses vingt ans au beau milieu de la guerre d’Algérie, à Paris découvre les émois, les inquiétudes, les expédients, cette réalité qui brime l’envie de bousculer la vie. Cette traversée dans la nuit qui semble imager l’errance d’un quotidien incertain, aux ombres méconnues, aux pavés mal jointés. Ces tranches de vie qui semblent si mal s’emboîter entre adolescence et âge adulte. Et l’Armée, l’incorporation, le génie pour cette Algérie qu’on pressent comme une menace dans les brumes et les camps.

Idiotie comme si le réel avait perdu là bien du sens et de la rationalité.

L’écriture de Guyotat est elle-même un objet, une musique originale, haletante et douce à la fois.

Patrick Vassallo 

Idiotie, Pierre Guyotat, Grasset, 2018, 250 pages, 19€.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *