Délicieux

L’écologie sociale, penser la liberté au-delà de l’humain

Voici une pièce de plus dans les traductions déjà disponibles qui soulignent l’actualité des œuvres de M. Bookchin (1921 – 2006). Il s’agit ici d’un assemblage de textes tirés de trois ouvrages différents : Remaking Society déjà traduit (Une société à refaire), The Ecology of Freedom déjà traduit partiellement, et The Philosophy of Social Ecology pas encore traduit. Elle constitue une excellente plongée dans une œuvre très riche au cœur des approches et pratiques du communalisme ! En espérant qu’elle soit surtout une incitation à s’approprier plus profondément cet apport majeur tant par les évolutions de la pensée de l’auteur combinant « municipalisme libertaire » et « écologie sociale », que par la manière singulière dont il mêle philosophie, sciences humaines, écologie, et pratiques sociales et politiques au présent, et donc par les débats féconds qu’elle est à même de susciter dans l’ensemble des courants et mouvements oeuvrant à une transformation radicale, émancipatrice, autogestionnaire et écologique du monde. Elle peut être aussi une invite à les poursuivre sous diverses formes dans Cerises et avec d’autres acteurs, associations et organisations qui s’en inspirent.

Murray Bookchin : L’écologie sociale, penser la liberté au-delà de l’humain

Traduction et postface de Marin Schaffner

2020, Editions Wildproject, 324p, 22€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *