Délicieux

Émancipation de la psychiatrie, des garde-fous à l’institution démocratique

Parler d’émancipation en psychiatrie s’inscrit dans une alternative politique démocratique de la société.

Le livre brosse un historique des rapports entre société, aliénation sociale  et mentale et traitement de la folie. La dérive gestionnaire actuelle modifie l’éthique et les finalités des pratiques de soin. La gestion par les « bonnes pratiques » se substitue au savoir clinique au profit de programmes  spécifiques. Face à ces dérives, il faut trouver les chemins d’une émancipation de l’institution psychiatrique.

En s’appuyant sur le mouvement désaliéniste, la psychothérapie institutionnelle et la psychanalyse freudienne, l’auteur  montre des pistes à partir de sa pratique : analyse institutionnelle de l’établissement pour le rendre soignant, travail thérapeutique qui restaure les capacités créatrices,  changement d’orientation du médecin thérapeute pour que le malade devienne sujet du soin…

L’émancipation de l’institution psychiatrique est une désaliénation radicale, sociale et politique qui passe par une libération du traitement par l’enfermement et des représentations de la folie dans la société.

Marianne Coudroy

Émancipation de la psychiatrie, Jean-Pierre Martin, Editions Syllepse, 200 pages, 18 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *