Délicieux Notes d'actualité

Boccanera

C’est le titre du livre et aussi le nom de la détective privée Ghjulia Diou, quinqua sans enfant en colocation avec Dan un jeune gay, insomniaque, buveuse de café et amoureuse de Nice où elle habite. Enfin, son Nice, le vieux Nice, pas celui des quartiers où règnent la droite et la bourgeoisie. Engagée pour résoudre un meurtre à première vue motivé par des raisons liées à l’homosexualité de la victime, on va assister à une série d’autres meurtres, à deux tentatives ratées contre Diou. Apparaîtra une piste « syrienne » puis une autre, puis une troisième  … Mais on ne révèle pas la fin de l’histoire.

Premier livre de Michèle Pedinielli, dont j’ai déjà commenté dans Cerises les deux suivants, avec une écriture vive et sèche et qui donne la vive envie d’attendre les suivants. Et puis on découvre au fil des pages un autre Nice que celui de la « Prom », celui des amoureux du vieux Nice avec certes le cours Saleya mais avec encore – pour combien de temps ? –  des coins populaires, la colline du Château où il n’y a pas de Château, le Port et même les restaurants où manger une vraie socca !

Henri Mermé

Boccanera , Michèle Pedinielli,  éditions de l’Aube, 245 pages, 11 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image