Notes d'actualité

Lever les brevets !

Une revendication parcourt le monde : il faut lever les brevets utilisés dans la lutte contre le Covid-19, notamment des vaccins. L’industrie pharmaceutique et les gouvernements occidentaux résistent, certains tentant le bais d’une suspension temporaire, dispositif délétère qui pérennise la dépendance des pays les plus pauvres. 

Avec plus de 50 autres signataires, syndicats, associations, collectifs, Cerises la Coopérative est membre du collectif « Brevets sur les vaccins anti-COVID, stop. Réquisition »  qui entend se rapprocher d’autres acteurs ou appels existants tant la levée des brevets doit être arrachée. Certes en cette rentrée, le débat sur le passe-sanitaire a pris le pas sur la question de la levée des brevets. Elle demeure néanmoins vitale. Moins d’1% de la population africaine est vacciné. Le risque d’apparition de nouveaux variants dans les pays où le virus circule fortement est toujours là (un variant en Inde et un en Colombie sous surveillance de l’OMS). Cette dimension mondiale de l’accès à la vaccination implique levée des brevets, mise en commun des technologies et mobilisation des unités de production.

60 % des français[1] se disent favorables à la levée estimant que le gouvernement français devrait soutenir l’initiative des pays en développement qui demandent le libre accès aux brevets et aux savoir-faire des entreprises pharmaceutiques pour fabriquer des vaccins (27 % des français ne savent pas, 14 % y sont opposés).

Ce 5 octobre,  journée de grève nationale interprofessionnelle,  « Brevets sur les vaccins anti-COVID, stop. Réquisition » prévoit pour l’occasion déclarations et tracts.

Catherine Destom Bottin


[1]          Données du sondage Institut YouGov, équipe de recherche University College London,  l’Université de Birmingham.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image