Notes d'actualité

Hong-Kong, la longue marche vers la démocratie

1997, l’ancienne colonie britannique retournait à la Chine sous le principe « Un pays, deux systèmes ». Entendons par là un système de parti unique pour la Chine continentale et un régime de démocratie parlementaire très limité pour Hong Kong, les députés élus au suffrage universel étant minoritaires dans le parlement, le reste étant nommé par des corps constitués. 2019, rien ne va plus : depuis des semaines, des milliers de manifestants envahissent régulièrement les rues de la cité pour réclamer l’abrogation d’un projet de loi qui permettait la remise de citoyens hongkongais aux autorités chinoises puis pour réclamer une démocratie parlementaire classique.

Derrière ce conflit, se pose la question sociale. Hong-Kong est devenue une des villes les plus chères du monde avec un prix moyen au mètre carré de 15 000 euros qui n’offre à l’essentiel de sa population que de petites surfaces et des conditions de vie difficiles. C’est dans cette population salariée que se trouve le gros des manifestants. À l’opposé, les milieux d’affaires, qui contrôlent la majorité du parlement, sont favorables à la stabilité et à la bonne entente avec Pékin. Curieux renversement de situation : un pays « communiste », dont le régime rejette la notion même de démocratie, devient pour les milieux d’affaires le garant du capitalisme.

Que va-t-il dorénavant se passer ? L’importance de la spécificité de Hong Kong pour Pékin a considérablement diminué : son PIB représentait 16 % de celui de la Chine avant la rétrocession et n’en constitue plus que 3 % aujourd’hui. Inversement, en adoptant une ligne dure, Pékin s’éloigne de l’État de droit, ce qui dépréciera la spécificité de Hong Kong pour les capitaux extérieurs. Au-delà du cas particulier de ce territoire, le capitalisme penche de plus en plus vers l’autoritarisme, ce qui remet en cause sa promesse démocratique. Ceci nous montre que la démocratie ne pourra désormais se développer que dans le dépassement du capitalisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *