Délicieux.

Articles courts à déguster à tout moment.

Le droit universel à la moustache

Mathieu Colloghan est un artiste militant connu pour ses activités multiples dans les milieux alternatifs. Dessinateur mais aussi parfois journaliste, célèbre pour la qualité de ses autocollants, ses BD, sa participation à des articles, des brochures ou livres illustrant les luttes d’hier ou d’aujourd’hui. Mais c’est peut-être surtout un peintre de grand talent dont on peut voir les toiles sur « colloblog ».

Ce livre relate avec de superbes dessins pleins de couleurs mais aussi par l’écrit et avec beaucoup d’humour une lutte au début du XX° siècle des garçons de café pour changer radicalement leurs conditions de travail et de rémunération. Payés uniquement au pourboire et avec des journées de travail pouvant aller jusqu’à 20 heures, sans congés ni protection sociale, leurs revendications portent donc sur la fin de la précarité, la stabilité professionnelle, le droit de se syndiquer et – Cerise sur le gâteau- le droit de porter la moustache. Une vraie et dure lutte syndicale face à un patronat rétrograde soutenu par le radical Clemenceau pourtant présenté comme « homme de gauche ». Cette grève est inventive, enthousiaste mais il y a, bien sûr des « jaunes » suscités par les patrons » ; elle est réprimée avec des arrestations de militants pour « atteinte à la liberté du travail ». Au bout de 21 jours les grévistes décident d’arrêter ayant obtenu une partie de leurs revendications mais pas le droit au repos hebdomadaire et le syndicat n’est toujours pas reconnu.

Il faudra attendre les années 80 pour que soit enfin obtenue la fin de la rémunération au pourboire ! 

Henri Mermé

Le Droit universel à la moustache, Colloghan, ABC éditions, Décembre 2022, 18.50 euros

Partager sur :         
Retour haut de page