Délicieux

L’autogestion en Algérie

Mohamed Harbi est à la fois un important militant du FLN pendant la guerre d’Algérie au sein de la Fédération de France ayant aussi occupé diverses fonctions au sein des exécutifs et un historien de la révolution algérienne sur laquelle il a écrit de nombreux ouvrages de référence.

Ce livre réalisé en collaboration avec Irène Paillard et Robi Morder constitue un recueil de divers matériaux (conférences, documents, rapports, enquêtes de terrain et articles en particulier de « Révolution africaine ») sur les débuts des expériences autogestionnaires pendant les années 1962 à 1965 dans divers secteurs du jeune État algérien principalement à partir des biens laissés vacants par les anciens colons européens en particulier dans le domaine agricole.

Ces matériaux sont d’autant plus intéressants qu’ils illustrent que l’histoire de l’Algérie indépendante aurait pu s’écrire d’une façon fort différente de celle dominée par un parti unique (au moins pendant les premières années) dirigée de fait par l’État-major de l’armée si ce début d’expérience autogestionnaire n’avait pas été brusquement interrompue par le coup d’État de Boumediene du 19 juin 1965.

Henri Mermé

L’autogestion en Algérie, Mohamed Harbi, Éditions Syllepse, 2022, 341 pages, 15 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *