Horizons d'émancipations.

Une série de dossiers. pour mieux (se) comprendre.

L’idée que j’en ai

Adolescentes

Un documentaire de Thierry Demaizière et Alban Teurlai

Emma et Anaïs sont inséparables et pourtant, tout les oppose. Adolescentes suit leur parcours depuis leur 13 ans jusqu’à leur majorité, cinq ans de vie où se bousculent les transformations et les premières fois. A leur 18 ans, on se demande alors quelles femmes sont-elles devenues et où en est leur amitié. A travers cette chronique de la jeunesse, le film dresse aussi le portrait de la France de ces cinq dernières années.

Le communisme c’est dans l’idée que j’en ai, des communautés qui cherchent des solutions ensemble pour l’égalité. Principalement l’égalité pour qu’il y ait le moins possible de divergences entre des groupes d’individus plus ou moins enrichis par la société. C’est la parole du peuple qui veut être entendu, pris en compte et qui veut décider lui-même de son ” destin “.

Actuellement en école de théâtre j’ai envie de consacrer une grande partie de mon travail sur la réflexion du monde actuel. Je veux me battre pour qu’il ne me soit pas imposé des actions avec lesquelles mes valeurs ne s’accordent pas. J’aimerais retrouver entièrement les valeurs de la devise Française, dans chaque action sociale et éducative. Retrouver de la liberté à nos vies, de l’égalité pour arrêter de dissocier l’humanité entre “riche” et “pauvre”; et construire une fraternité pour se sentir davantage en sécurité qu’en insécurité.

L’avenir me paraît bien sombre dans un monde où l’écoute et la bienveillance ne sont pas une priorité. Et pourtant les rencontres que j’ai pu faire ces derniers temps me prouvent l’énergie que peuvent trouver les hommes pour se sortir la tête de l’eau.

Lire l’ensemble du dossier “Place aux jeunes”

Mais il y a aussi la compréhension globale du monde qui est en train de changer, et ça me donne espoir. Par exemple on commence à comprendre la nature et chercher comment vivre AVEC elle, ce qui n’était pas le cas il y a trente ans.

Alors par espoir je me dis que le monde va se réveiller.

Margaux 18ans, Étudiante en théâtre, Montpellier

Partager sur :         
Retour haut de page