Délicieux

Campagne

La nouvelle création de la compagnie Cassandre met les pieds dans le plat de notre “démocratie représentative”. Après avoir décortiqué la montée de la fièvre autoritaire dans “Taïga”, Sébastien Valignat, metteur en scène, raconte, de l’intime au structurel, combien notre système institutionnel n’a presque plus rien d’une démocratie. Tout s’articule autour d’un repas de famille à la veille du premier tour, puis à la veille du second tour de l’élection présidentielle de 2022. Cette écriture de l’hyper-actualité est d’une finesse inouïe. Chaque personnage tire les échanges vers le haut et si tout se discute autour d’une fin de repas arrosé, on passe du rire au tragique pour mieux penser combien notre liberté de bulletin de vote (ou d’abstention) est une liberté conditionnée. Cette “campagne”, bien plus jubilatoire que celle que nous venons de traverser, nous transporte dans la tête de François Hollande, lors du procès de “France” ou encore à chaque second tour depuis 1965. On rit bien sûr de notre histoire commune mais on découvre surtout combien ce scrutin personnifie et éloigne toute pensée politique de ce qui devrait être un espace de démocratie. Un spectacle à découvrir d’urgence.

Laurent Eyraud-Chaume

“Campagne”, un spectacle de la compagnie Cassandre, mis en scène par Sébastien Valignat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


CAPTCHA Image
Reload Image