Délicieux

Parole donnée

Jean-François Laé, professeur de sociologie à Paris VIII, son équipe avec l’aide du conseil départemental de Seine-Saint-Denis nous livrent ici la parole, brute, de nombreux.se habitant.e.s du 93 pendant les premiers mois de pandémie et de confinement. Des appels au centre d’appel « de secours » ont été examinés et décortiqués, révélant son lot d’impasses, d’isolements, d’aides impossibles, l’espèce de cul-de-sac dans lequel se sont trouvés enfermés des populations par ailleurs maltraitées par le système et qui, elles, n’ont pas eu les moyens de s’échapper en région en ces temps abrupts et difficiles.

La parole des associations, des « aidants spontanés », de jeunes du bas de l’escalier dans les quartiers populaires complètent ce tableau anthropologique qui sonne comme un sévère rappel aux réalités. L’irruption de la mort, sans cérémonial et sans le temps du passage, en masse aussi prégnante comme le chômage à partir des années 80, les temps cassés, la peur qui suinte, tout cela raisonne comme une sorte d’AVC entre « les gens » et le monde du travail et de la société.

On lira avec attention l’introduction. Parole reçue. De la belle anthropologie du quotidien.

Patrick Vassallo

Parole donnée, Jean-François Laé, éditions Syllepse, 2021, 144 pages, 15 € 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


CAPTCHA Image
Reload Image