Délicieux

7 minutes

De Stefano Massini

Mise en scène de Maëlle Poésy

Qu’est-ce que  7 minutes de pause retirées  à 200 ouvrières d’une usine moyennant que, celle-ci ne ferme pas ? Rien ou presque rien pour 10 déléguées réunies sur scène et très différentes par l’âge et les origines ; elles doivent  voter pour les 200  autres, et, chacune pour soi et pour  des raisons personnelles qu’elles expriment, préfèrent cela à la perte de leur emploi…mais  7minutes, c’est tout ou presque tout pour la porte-parole qui a 40 ans d’ancienneté dans l’usine, et explique que d’une part cela fait 600 heures par mois récupérées sur les employées, que cela montre aux  « cravates, »  qu’elles sont prêtes à tout accepter pour ne pas perdre leur emploi ; c’est une question de dignité… Un huis clos qui sans que cela soit clairement dit fait penser aux salariées de Lejaby et à d’autres luttes…  auxquelles on donnerait la parole

De votes en votes chacune déploie ses arguments écoutés par les autres avec parfois des accès de colère et des pleurs et, certaines  changent d’avis (ce qui est représenté sur un mode de thriller fin et sensible) des motivations  personnelles, pour accepter, à des arguments plus collectifs pour refuser.

Et peu à peu elles arrivent à un vote 5 pour, 5 contre et c’est à Sophie, la comptable de départager les votes…

Une pièce féminine, sociale et politique, magnifiquement interprétée

Bénédicte Goussault

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image