Notes d'actualité

Victoire de Pedro Castillo à l’élection présidentielle au Pérou

Il se passe des évolutions très positives dans un certain nombre de pays d’Amérique latine avec des mouvements sociaux de grande ampleur en particulier en Colombie mais cela a lieu également sur le plan électoral. Au Chili avec le vote historique pour l’élection de l’Assemblée constituante avec une large majorité pour les partis de gauche et les représentant.es des mouvements sociaux et citoyens. Et l’élection comme maire de Santiago d’une jeune femme communiste et féministe Hiraci Hassler. Au Brésil la cote de Bolsonaro est en forte baisse et sa défaite lors des prochaines élections semble plus que probable.

Mais la plus grande surprise est sans doute venue du Pérou avec la victoire à l’élection présidentielle de Pedro Castillo un instituteur du nord du pays qui a obtenu de très bons scores dans toutes les régions en dehors de Lima et en particulier dans les villes andines contre la représentante de l’oligarchie Keiko Fujimori.

Pedro Castillo, membre de l’organisation Pérou Libre représente la gauche profonde, celle des campagnes mettant en avant les demandes concrètes des paysan.nes et des minorités indiennes : réforme agraire, droits sociaux, éducation et santé. Positions qu’il a continué à défendre même dans le contexte du second tour de l’élection où pratiquement tous les médias et les principaux partis politiques étaient contre. Reste qu’il est très réactionnaire sur les questions sociétales. Mais sa victoire a été si serrée qu’elle est actuellement contestée par la candidate vaincue invoquant de prétendues fraudes alors même que la mission d’observation de l’Organisation des États Américains indique que le scrutin s’est passé normalement. Plus grave planent aussi des menaces de coups d’État de la part de la hiérarchie militaire.

Henri Mermé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image