Délicieux

« En Thérapie »

Série TV très prisée en ce moment de repli social. Une caméra dans le huis clos d’un cabinet de psychanalyste – espace d’intimité bien gardée – pousse notre curiosité à regarder cette  « scène primitive » entre papa et maman, aux origines du secret.

Toutes les ficelles des histoires familiales sont réunies : violence, inceste, interdits, carences, et tous les méandres du psychisme des protagonistes, en condensé. Mais c’est un canapé qui est proposé, pas un divan… car les patients semblent allergiques à la position couchée, ils n’ont qu’une hâte, celle de s’asseoir; en face à face, les séances relèvent plus d’une psychothérapie que d’une psychanalyse classique. Concilier cinéma et intérieur d’un cabinet n’est pas facile, l’un demande du mouvement, l’autre est très statique; alors dans cette série, les patients arpentent le bureau, se baladent, vont aux toilettes, partent en claquant la porte, bref les passages à l’acte sont multiples et étonnants.

Le contenu des séances relève par moment de la joute oratoire: qui va avoir la maîtrise sur  qui ? Les patients sont agressifs, provocateurs, le psychanalyste les gave non pas d’interprétations, mais d’explications théoriques, souvent justes d’ailleurs, mais qui font sourire. On a de la peine pour lui, qui a mal su contrôler le transfert d’une patiente érotomane, ou qui se transforme en gentil père de famille avec une adolescente trempée et paumée; il sort de son rôle tout le temps, il est malmené, on a le sentiment qu’à force de vouloir réparer activement ses patients, il va se noyer avec eux… Son masochisme le pousse à aller en supervision chez une collègue  ex-amie qui ne fait preuve d’aucune bienveillance à son égard, et qui règle ses comptes avec lui. C’est bien loin de la richesse des supervisions qui nourrissent l’apprentissage de ce métier difficile de Psychanalyste.

Les acteurs sont excellents, les dialogues percutants, et cette série a l’immense mérite de souligner que les mots ont un sens, les actes des motivations inconscientes, ce qui, de nos jours, a tendance à être oublié. Quant au psychanalyste, on peut dire qu’il s’éloigne de la prudence et de la réserve bien avisée; tout cela fait rire, mais mes patients vont me trouver bien sobre, s’ils ont vu cette série, (et ils l’ont vue !)

Dr En.Patie Psychiatre, Psychanalyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image