Délicieux

L’origine du monde

 

Vous connaissez tous le tableau de Courbet représentant le sexe d’une femme allongée. Le film réalisé par L. Lafitte s’en inspire ? Oui et non … L. Lafitte s’inspire plutôt de la pièce de théâtre mise en scène par Jean Michel Ribes. Le film commence par un écran noir et l’on entend un couple faire l’amour. Mais Jean-Louis ne ressent rien. Son cœur s’est arrêté de battre. Pourtant il continue sa vie, va à son travail, déjeune avec son ami vétérinaire. Est-il mort ou vivant ? Ni sa femme ni son ami vétérinaire (Vincent Macaigne) ne trouvent d’explications rationnelles à ce phénomène étrange. Sa femme Valérie (Karin Viard) l’emmène voir sa coach un peu gourou, connectée aux forces occultes.  C’est alors qu’elle (Nicole Garcia) propose pour le sauver et qu’il puisse retrouver une vie normale, de prendre en photo le sexe de sa mère. Ce film très bien construit est surtout très drôle. Il y a des comiques de situation avec Vincent Macaigne et Karine Viard désopilants à souhait. Ce film hilarant peut s’inscrire dans la lignée de Luis Bunuel et Marco Ferreri.

A ne pas manquer…

Daniel Rome

L’origine du monde,  Laurent Lafitte, Sélection officielle du Festival de cannes, 1h38

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image