Notes d'actualité

Élève Blanquer : s’enfonce mais creuse encore.

Le ministre, J-M Blanquer, de l’éducation, affirmait juste avant la réouverture des classes, souhaiter que tous les enfants puissent retourner « au moins une fois dans leur école d’ici fin mai : « Près de 86 % » des 50 500 écoles de France vont ouvrir à partir de lundi »[…]  Ça, c’était le 10 mai dans le JDD.

La réalité contredit le ministre. Tous les établissements n’ont pas rouvert, peu d’élèves y sont retournés. Taux de réouverture et taux de fréquentation sont marqués socialement et géographiquement. Quoique, la géographie de la pandémie pointe les catastrophes sociales du pays.

En Seine-Saint-Denis, zone rouge de la pandémie, 8% des élèves, maternelle et primaire, sont retournés dans leur établissement et 67% des écoles ont rouvert. Paris, zone rouge aussi, mais tellement moins pauvre, 19% des élèves ; maternelle et primaire sont retournés en classe et 92% des écoles ont rouvert. Hauts-de-Seine 17 % des élèves, maternelle et primaire ont passé la porte de l’école soit deux fois plus qu’en Seine-Saint-Denis, et 99 %, des écoles sont ouvertes. (Chiffres AFP)

Les politiques gouvernementales successives maltraitent élèves et enseignants. Ces derniers ont néanmoins tout inventé pour garder le contact avec leurs élèves puis appliquer le protocole sanitaire pléthorique du ministère. De cette épreuve émergent du lien resserré avec les parents, des mots et des stratégies d’action, c’est bien pour tout de suite et pour l’école de la rentrée.

Catherine Destom Bottin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *