Délicieux

Greco, l’exposition

Jusqu’au 10 février se tient au grand palais à Paris  une exposition consacrée au Gréco (1541-1614). C’est une première en France. Domenico Theotokopoulos, dit El Greco, apprend la peinture à Venise puis à Rome. Il quitte ensuite l’Italie pour l’Espagne et c’est à Tolède que son art s’épanouit et s’implante durablement à partir des années 1570. Un de ses maîtres a été Le Titien mais aussi Michel-Ange. La rétrospective est découpée en trois temps : d’abord quand Le Gréco évolue des icônes byzantines vers la peinture de la Renaissance. Dans une deuxième partie c’est l’invention des formes et des compositions qui ont beaucoup inspiré les peintres du 19ème et début du 20ème siècle. Il déconstruit les espaces, travaille sur la profondeur de champ. Son travail est d’interpréter le réel. Dans la dernière partie de l’exposition Le Gréco donne corps à son œuvre et va révéler une remarquable identité artistique. Le Gréco a une place particulière dans l’histoire de la peinture de la Renaissance et sera considéré comme le premier peintre du siècle d’or (1492-1680). C’est un peintre exceptionnel pour son époque avec notamment l’assomption de la Vierge.

Une exposition à voir pour les amateurs de la peinture de la Renaissance !

Daniel Rome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *