Notes d'actualité

De Rennes à Nantes

En mai, fais ce qu’il te plaît, mais ensemble c’est mieux !

A Rennes, le 1er mai a été  marqué par la division. D’un coté la manifestation à l’appel de la CGT, la FSU, FO, le PCF, LO dans les quartiers populaires du Blosne, et de l’autre la manifestation à l’appel de Solidaires, Attac, la FI, le NPA, des Gilets jaunes… De quoi désespérer Billancourt !

Le fond de l’affaire ? D’un coté le refus de céder aux interdits de manifester dans le centre ville de la préfecture et de la mairie de Rennes, de l’autre le refus de subir des pratiques militantes de confrontation active avec les forces de l’ordre et la volonté de manifester en toute sécurité sans subir les violences policières. Au lieu d’affronter le désaccord, l’intersyndicale a éclaté et nous a tous et toutes obligé.e.s à choisir notre cortège.

A Nantes, l’intersyndicale CGT-FSU-Solidaires participe aux manifestations organisées par les Gilets Jaunes. Des convergences actives existent et le 1er mai s’est déroulé sous le signe de l’unité. En dénonçant les violences policières subies  par toutes et tous, l’intersyndicale contribue à construire le dénominateur commun entre toutes les luttes. Samedi, lors du rassemblement des GJ, les forces de l’ordre n’ont pas attendu les vitrines cassées pour balancer les lacrymos. https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/gilets-jaunes-ce-qu-il-faut-retenir-de-la-manifestation-nantes-6346146

Au delà des différences de pratiques militantes, l’absence de débat sur ce qui manque aux luttes pour devenir victorieuses nous plombe sérieusement. Ne pas se coltiner tous ensemble la question n’est pas de nature à construire des rapports de force susceptibles de renverser la table.

Sylvie Larue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *