Délicieux

Bullshit jobs

43-Delicieux-Graeber

Alors que les gains de productivité n’ont jamais été aussi élevés, se développent dans tous les secteurs d’activité des «bullshit jobs» en français dans le texte : des boulots de merde, des jobs à la con ! David Graeber anthropologue américain et militant de la gauche radicale a mené une enquête sur ce phénomène qui s’est étendu dans toutes les sphères d’activité. Le travail et le sens du travail sont complètement dénaturés sous l’effet de la logique néolibérale. «  La règle générale semble être que plus un travail bénéficie clairement aux autres, moins il est rémunéré ». Ainsi l’enseignant, le personnel soignant, le cheminot ou l’éboueur sont rémunérés 30 à 50 fois moins qu’un trader !

L’auteur après avoir défini ce concept et le type d’emploi concerné montre que ces boulots rendent malheureux et font subir à celles et ceux qui le font une véritable violence. Il s’interroge sur les raisons du développement de ce type d’emploi. Il soulève une vraie question : pourquoi la/les sociétés restent l’arme au pied sur ce sujet ? Aujourd’hui une partie de la jeunesse n’a pas d’autres choix que ces « bullshit jobs». Une des propositions de Graeber serait la garantie universelle des moyens de subsistance à relier à la proposition de B. Friot et son « salaire à vie ».

 

David Graeber « Bullshit jobs » Editions Les Liens qui libèrent- 393 p -25€

 

Daniel Rome

 

Petit jeu de Cerises : avant de lire le livre, à partir de la définition amusez vous à lister les bullshit jobs dans votre environnement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *