Orelsan ? Mais grave !

Ouvrir les yeux c’est tragique. Orelsan accompagne lentement une génération vers une conscience aiguë du réel, un réel précaire à réenchanter. Son nouvel opus, “Civilisation”, marque la disparition de l’Orelsan potache pour laisser la place à un Orelsan grave. La fête est (définitivement) finie. La sortie du tube “l’odeur de l’essence” annonçait la couleur : …

Orelsan ? Mais grave ! Lire la suite »