Déstructurer l’école, un objectif très politique

L’école primaire française présente la singularité d’un fonctionnement collectif inscrit jusqu’à présent dans les textes qui la régissent. Tout d’abord, cette structure n’a pas d’entité juridique, d’où l’absence de conseil d’administration et donc de chef d’établissement. Elle est l’échelon le plus abouti et historiquement le plus ancien d’une gestion déconcentrée d’un service public entre commune, …

Déstructurer l’école, un objectif très politique Lire la suite »