Notes d'actualité

High tech, surchauffe boursière

63,5 milliards de dollars : c’est le montant en novembre des ventes d’action réalisées par les PDG et cadres des entreprises du secteur high tech aux Etats Unis. La perspective d’une réforme fiscale par l’administration Biden pour imposer davantage les actionnaires est-elle la seule motivation de ces ventes exceptionnelles ? Jeff Bezos a- t-il besoin d’argent de poche pour financer son voyage dans l’espace ? La fin des subventions publiques « spéciales pandémie » incite-t-elle les actionnaires à envisager l’avenir de manière plus pessimiste ?

Ou alors, la bulle financière du secteur tech risque d’éclater et les dirigeants de ces entreprises ont fini par se convaincre que leur secteur était en surchauffe boursière (Cf.  France 24 le 10-12-21) ? Sommes-nous au bord d’une nouvelle crise financière ?

Il faut en finir avec le système actionnarial, qui détermine la valeur des entreprises par les anticipations de dividendes et encourage la spéculation.  Quand les profits sont moindres, les valorisations baissent et les actionnaires cessent d’investir même si les entreprises gagnent de l’argent.
Exproprier les actionnaires pour laisser place à des entreprises autogérées par leurs salariés, les usagers et les citoyens est un passage obligé pour qui veut sortir d’un cycle sans fin de crises économiques et/ou de remise en cause des conquis sociaux.

Sylvie Larue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


CAPTCHA Image
Reload Image