Débats

Crise sanitaire et santé publique

Agora mercredi 20 octobre à 20h

Nous sommes de celles et ceux qui refusent le passe sanitaire, nous savons aussi que l’appréciation des mobilisations divise le mouvement social. Pour cette agora, nous avons choisi une autre porte d’entrée.
L’objectif est bien de réfléchir à ce que représenterait une politique de santé publique débarrassée d’une logique fondée sur le profit et la rentabilité. On le sait, la situation est très grave. En pleine pandémie, on continue de fermer des services d’urgence et des lits. Et la responsabilité du pouvoir est immense, avec sa politique autoritaire et son absence de transparence, où toute démocratie véritable est bafouée.
Notre santé ne devrait pas être soumise à la logique implacable de profits amassés par de grands groupes pharmaceutiques. C’est évidemment toute une politique de santé juste, égalitaire, qu’il faut défendre, en soutenant les personnels soignants dans leurs mobilisations. Nous pouvons exiger et organiser le droit de regard et de contrôle démocratique sur les politiques de santé publique et sur les productions pharmaceutiques, en posant à terme la socialisation de ces biens communs : tant il est vrai qu’il nous faut imaginer un tout autre fonctionnement du secteur de la santé.
Tout est lié : la lutte contre l’agriculture et l’élevage industriels, la déforestation qui sont à l’origine des zoonoses, la mobilisation contre les logiques sécuritaires en termes de fichage et de répression avec le passe sanitaire, l’accès égalitaire à la vaccination et aux traitements, la lutte contre la marchandisation de la santé, la levée des brevets, la transparence du débat démocratique…
Parce que nous avons besoin d’auto-organisation, de rencontres, de débats sur ceque nous aurions fait à la place du pouvoir et sur ce que pourrait être une politique sanitaire véritablement démocratique, émancipatrice et égalitaire, nous vous proposons d’en discuter lors d’une « agora pandémie » en visioconférence.


qu’aurions-nous fait, que ferions-nous, que ferons-nous ?


Agora mercredi 20 octobre à 20h


Pour suivre la visioconférence :
https://us02web.zoom.us/j/83769671930?pwd=bWw5dVBJcTl3dGh1blozdWx6TnRvZz09
Ou via Facebook-live de Cerises, la coopérative


Sylvie Larue et Patrick Vassalo – Cerises ; Patrick Farbiaz et Marjorie Ketters – PEPS ; Ludivine Bantigny et Frédéric Paschal – Se Fédérer ; Jean-Paul Castels et Christine Poupin – NPA ; Florence Ciaravola et Jean-Louis Griveau – Réseau 3AEF ; Laurent Lévy et Arya Meroni – Rejoignons-nous

One Reply to “Crise sanitaire et santé publique

  1. N’est il pas opportun de se demander pourquoi ce « passe » ( ausweiss)? Si le vaccin est utile ( je suis de ceux qui le pensent) il doit être généralisé comme les 11(!) de Mme Buzyn, généralisé mais non obligatoire car Macron et son conseil politico-scientifique ont réussi à faire douter de la parole des scientifiques. L’utilisation du pass par sa contrainte indirecte illustre la tolérance de façade du « centrisme ». Ce procédé permets pour mieux masquer l’un des aspects policier (ausweis ) qui n’est pas sans rappeler le même ausweis exigé des « français musulmans d’Algérie » en Octobre 1961 sous Papon, évidemment familier du procédé, lequel aboutit au massacre du 17 X 1961. Il y a le COVID, un virus très dangereux. Il y a son utilisation. Il existe désormais une « crise » du virus qui va être utilisée pour justifier licenciements et états de siège à répétition jusqu’aux élections très probablement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image