Esprit de suite

Quel cours encore plus autoritaire et répressif Macron est-il en train d’imposer ?

Lentement mais sûrement le pays glisse vers un régime autoritaire, liberticide, un État policier. Les politiques mises en œuvre apparaissent de moins en moins légitimes et pour les imposer, il utilise de plus en plus la répression, l’étouffement de l’ensemble de nos Libertés Fondamentales. Un exemple parmi tant d’autres : à Rouen, ville qui n’a pourtant pas été marquée par des « violences » lors des manifestations récentes,  le Préfet a décidé de prendre un arrêté d’interdiction de manifester le week-end du 19 et 20 décembre 2020 « afin de protéger le centre historique commerçant ». Pour la troisième semaine consécutive il est interdit de manifester dans les rues et sur les places du centre-ville.

Les projets en cours – lois de “sécurité globale” et “contre le séparatisme”, décrets généralisant les motifs de fichage des citoyen.es – vont encore aggraver une situation pourtant marquée, depuis l’apparition du mouvement des gilets jaunes, par une accentuation des mesures répressives.

 Les institutions de l’État français disposent d’instruments du dernier cri technologique pour intensifier le contrôle de la population, pourtant la loi “sécurité globale” va densifier le quadrillage des populations grâce à la mobilisation des drones, des caméras et l’usage extensif des technologies de reconnaissance faciale.

La loi qui ne porte plus le nom de « contre le séparatisme » est entièrement destinée à lutter contre ces « nouvelles classes dangereuses » que sont les quartiers populaires et les populations issues de l’immigration.  

Enfin depuis le début de la pandémie, Macron a fait du Conseil de défense l’organe de direction politique de la gestion de la crise et transformé le Conseil des ministres en une chambre d’enregistrement. Dans un pays où l’Assemblée Nationale est pour l’essentiel aux ordres, cela va accentuer encore le caractère totalement vertical de la V° République.

Alors vers quel type de régime se dirige Macron qui s’éloigne de plus en plus des illusions « et de gauche et de droite » de son élection. 

Les commissaires de l’ONU, travaillant sur les violations des droits humains, ont déclaré que le projet de loi « sécurité globale » est « incompatible avec le droit international ». Le qualificatif d’ « illibéral » vient d’être décerné à Macron par le Financial Times.  On s’éloigne donc de plus en plus d’un régime démocratique pour un système de plus en plus répressif et autoritaire au point que l’on pourrait estimer que la France a rejoint la Hongrie et la Pologne dans la catégorie des pays européens non démocratiques !

Henri Mermé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image