Délicieux

Le venin dans la plume

G. Noiriel signe un nouveau livre « le venin dans la plume ». En écrivant ce livre Noiriel prend des risques car il attaque ad hominem un pamphlétaire très médiatique proche de l’extrême-droite. Ce livre a le mérite de décrypter à un siècle d’intervalle les discours identitaires (Drumont/Zemmour), discours qui surfent sur une conjoncture favorable. Noiriel travaille en historien en confrontant les deux discours. Mais peut-on comparer l’antisémitisme forcené de Drumont (il voyait des juifs partout !) et le rejet, voire la haine de Zemmour pour les populations de confession musulmanes ? c’est une question que se posent un certain nombre d’intellectuels. Cependant comme le dit une journaliste de la Croix on retrouve la même rhétorique chez Drumont et Zemmour, une France immuable incarnée par le « Nous » et le « Eux » qui sont les ennemis ; la France connaît une situation de décadence et la rhétorique de l’inversion : les dominés (persécutés) sont en fait les dominants (persécuteurs). Ce livre, malgré quelques points faibles, pointe une question extrêmement sensible : la montée en puissance grâce aux réseaux sociaux d’une idéologie nauséabonde qui trouve un écho quand la crise économique et sociale fracture les sociétés.

Daniel ROME

 « Le venin dans la plume, Édouard Drumont, Éric Zemmour et la part sombre de la République » Édition La découverte-2019  237p – 19€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image