Horizons d'émancipation

Démocratie à échelle humaine en milieu rural.

Dossier « Territoires et alternatives démocratiques »

« L’organisation actuelle des territoires masque la mise en place de nouveaux pouvoirs  plus  difficiles à identifier et de plus en plus à l’abri des exigences des citoyens… » (lire ici la suite du Prologue au dossier « Territoires et alternatives démocratiques »)

En Bourgogne, le village de Mancey (71) (355 habitants majeurs) s’est doté d’un conseil des habitants. Au départ, quelques personnes et ce désir de participer activement au-delà du bulletin de vote, à la vie du village et de créer un moment de rencontre, d’échange entre les habitants.

Les réactions ont été multiples : surprise, méfiance devant l’inconnu, curiosité, envie de participer, envie de faire entendre sa parole. Après 3 ans de vie, le conseil des habitants continue d’évoluer et d’enrichir ses pratiques. Un groupe de coordination pour la communication, éditer les comptes rendus, dépouiller les consultations et en faire la synthèse. Un tiers du groupe est renouvelé tous les six mois pour permettre l’implication de chacun et éviter l’ossification ! Les thèmes des réunions sont définis par le Conseil lui-même. Des groupes de travail préparent alors les séances en vue d’affiner les discussions. Des comptes rendus distribués permettent à chacun, participants ou non, d’être régulièrement informé. Récemment, le renouvellement de l’aménagement de la communauté de communes nous a amené à une consultation de tous les habitants faite grâce à un porte à porte pour recueillir les besoins et leur avis. Des projets ont vu le jour sur papier et sont transmis au conseil municipal et à la communauté de communes. Cette pratique a montré à quel point chacun a une compétence, des idées nécessaires au fonctionnement de la collectivité. Le nombre de répondants à cette consultation a dépassé le nombre de votants aux dernières élections européennes ! Il reste à mieux articuler ce travail avec la mairie, la communauté de communes, de façon à ce que les souhaits soient suivis d’effets et d’être bien compris des élus comme partenaire, expression des habitants et non pas comme obstacle ! Travail de longue haleine pour faire accepter le fait que les habitants ont un droit de regard et des opinions sur leur lieu de vie.

Cela a permis des rapprochements entre habitants : mettre un nom sur un visage, socialiser autour d’un verre (bourguignon bien sûr), développer petit à petit grâce à l’action commune, ce sentiment de communauté. C’est ce qui permet d’accepter les différences, de transformer d’éventuels conflits en discussions. Il faudrait maintenant attirer plus de jeunes.

Cette expérience est nouvelle pour tous, d’où des tâtonnements et le processus est enclenché avec son lot de remises en question, de réflexions, condition pour avancer !

Je fais partie de ce conseil d’habitants depuis 2 ans. Au départ, j’ai observé et me voilà maintenant bien plus impliquée dans le groupe de coordination. En plus des liens d’amitié qui se sont créés, j’ai le sentiment d’œuvrer pour cette communauté, de faire partie d’un collectif dynamique qui, à une petite échelle, réussit à se faire entendre. J’ai mis du sens sur le « vivre ensemble » ici à Mancey et c’est comme une revanche sur ces dernières élections qui m’ont laissée sans voix !!!

Françoise Labaune citoyenne à plein temps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image