Le journal

#14 : Urgences sanitaires, sociales et politiques

Un virus venu d’ailleurs (comme dirait Trump) a bouleversé la vie de chacun… et donc celle des rédactions. Compte tenu de sa périodicité, Cerises, la coopérative n’aura, évidemment, pas été la première à en faire l’essentiel de son contenu. Notre équipe de rédaction a cependant cherché à dépasser le quotidien de l’actualité, et en partant de l’analyse des causes de la crise sanitaire, elle a cherché à faire émerger les  potentialités que recèlent les colères qui s’expriment  à propos de la gestion libérale de la santé publique. Le numéro 14 est ici !

C’est le cas pour le texte collectif (S. Larue-H. Mermé-D. Montel-J. Zarka) traitant des « Urgences sanitaires, sociales et politiques« . C’est le cas aussi de l’article de Marcelle Fébreau qui donne une autre conception de la « Démocratie sanitaire » que celle dont usent et abusent nombre d’institutions ces dernières semaines. Effet de la mondialisation des échanges, la crise actuelle peut être l’opportunité d’une avancée conséquente vers un nouvel altermondialisme avec Gus Massiah. Du côté de la  Guadeloupe, Elie Domota, constate la différence de traitement administratif appliqué par la République à ses colonies.

Quant au « jour d’après » dont Macron jure qu’il ne sera plus comme avant, Makan Rafatdjou propose qu’il soit une opportunité de rupture vers des alternatives émancipatrices.

Mais nous n’oublions pas toutes les autres questions qui méritent aussi un « jour d’après », telle celle posée avec force par Vanessa Spingora dans « le consentement » Bonne période pour la lecture.

Ne nous confinons pas l’esprit.

L’équipe de rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *