Notes d'actualité

Qui décide des buts de guerre en Ukraine ?

Face à l’agression impérialiste le peuple ukrainien s’est engagé dans une héroïque lutte de libération nationale. En défense de sa souveraineté et pour recouvrer son intégrité territoriale, cette résistance s’appuie sur trois pôles. Son armée, la Défense territoriale, véritable levée en masse citoyenne, et la mobilisation de la société tout entière qui appuie les combattants de diverses façons. Son armement limité face à la machine de guerre russe l’a obligé à recourir aux armes des pays occidentaux et en particulier ceux des États-Unis qui ont débloqué  un budget considérable (40 milliards de dollars). Ces derniers jouent incontestablement rôle central auprès de l’armée ukrainienne notamment dans l’indispensable renseignement militaire. Alors que Biden au début du conflit avait semblé être réservé sur l’implication des États-Unis dans le conflit, ces dernières semaines il apparaît que les États-Unis entendent dépasser les buts de guerre que se sont fixés les Ukrainiens (la libération de leur territoire) et considérer que désormais c’est l’affaiblissement durable de la Russie voire son changement de régime qui doivent être poursuivis. Cette intrusion américaine dans la conduite de la guerre est inacceptable. La direction militaire des opérations et de ses objectifs appartient aux Ukrainien·nes. Son indépendance doit être défendue contre toute ingérence. Quant à la Russie, seule la mobilisation et l’auto-organisation des exploités-es de ce pays décideront du changement de régime. Ce sont aux Russes de décider la société qu’ils et elles veulent. La démocratie ne peut s’instaurer à la pointe des baïonnettes (même si elles peuvent la défendre).

Patrick Le Tréhondat

One Reply to “Qui décide des buts de guerre en Ukraine ?

  1. « …après que les USA aient réservés au début « ….assez sidérant comme affirmation, ou alors il faut avoir « oublié » les accords de Minsk ( 2014) et les assurances données dès 1990 par Gorbatchev sinon c’est hurler avec les loups. Lectures conseillées ( Le Monde Diplomatique d’Avril 2022 et de Mai 2016)

Répondre à Michel Mourereau Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *