Notes d'actualité

Inde : malgré la pandémie galopante la lutte continue.

C’est alors que la crise du covid 19 commençait à apparaître dans le monde que le Gouvernement Modi a pris les mesures de contre-réforme : les 3 lois dans le domaine agricole et sur  le code du travail, qui sont à l’origine du très vaste mouvement social qui dure maintenant depuis de nombreux mois. Et qui ne s’arrête pas !

Alors que le pays est ravagé actuellement par la deuxième vague de la pandémie de covid-19, faisant de l’Inde, sans doute, l’endroit du monde où cette crise entraîne les conséquences les plus graves en termes de mortalité, les organisations syndicales ont décidé de continuer la lutte. Pour dénoncer l’échec du Gouvernement tant dans la gestion de la crise sanitaire que pour la protection du monde du travail et de l’agriculture. Les défis auxquels ces groupes sont confrontés sont quelque peu nouveaux, même si leurs revendications restent les mêmes.

Alors que cette pandémie fait des ravages le Gouvernement par sa politique antisociale mène une attaque contre les moyens de subsistance des gens. Des centaines de milliers d’emplois ont été perdus et les travailleurs ses ne reçoivent plus leurs salaires dans de nombreuses régions du pays. Et les conséquences dans le domaine agricole sont catastrophiques dans les campagnes.  Cependant c’est exactement au même moment que le Gouvernement Modi se préoccupe d’augmenter les profits de ses amis.es les capitalistes.

Pour marquer le sixième mois des manifestations des agricultrices/teurs   une manifestation nationale est prévue pour le 26 Mai.

Henri Mermé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image