Le journal

#15 Le jour d’après

Bonjour.

« Pas de polémique » disent-ils. « le temps est à l’unité! ». Mais c’est bien sûr!… Comme si on pouvait croire que leur jour d’après serait vraiment différent de leur jour d’avant… Cerises la Coopérative a décidé, au contraire, d’alimenter une quinzaine de polémiques. Toute la rédaction s’y est mise : la référence de Macron à 1945, l’appel à l’union nationale, la loi d’urgence sanitaire, le sens des mots, les dividendes des actionnaires et la « charité » des entreprises du CAC 40, etc.

Et c’est le moment, dit l’édito de Sylvie Larue, de se lancer « en quête d’alternative« .

Un livre revient en force dans l’actualité. C’est « La Peste » d’Albert Camus. Bénédicte Goussault s’y est replongée.

Et comment s’en sortira la culture? Laurent Eyraud-Chaume fait le point de tout ce qui nous manque. Pour lui, « nos intimes sont en lutte de classe« .

Et puis, malgré le confinement dû à la pandémie, la lutte est toujours à l’ordre du jour un peu partout dans le monde. En Algérie, le Hirak, après plus d’un an, respire encore. Ensemble lui a consacré une brochure.

Entre deux manifs (de fenêtre ou de rue) bonne lecture de ce numéro et des « délicieux » qui y sont présentés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *